27/12/2005

 

Cher Père Noël  …..

 

 

Je t’ envoie ce petit mot pour te signaler qu’ici la situation devient critique ….

Nous n’ avons presque plus de champagne ( six caisses au maximum )  et le foie gras va bientôt manquer.

Bien sûr, le pâté de canard,  ce n’est pas mauvais avec un bon Bordeau supérieur, mais ce n’est quand même pas la même chose.

Surtout avant les huîtres.

Dieu merci, il nous reste deux boîtes de caviar, ce qui devrait suffire pour cette semaine.

Je pensais aller à Paris chercher quelques caisses de champ’ ,  mais la Ferrari ne veut plus démarrer.  Et comme j’ai prêté la Mercedes à un ami, nous sommes bloqués dans notre villa de Cannes.

Tu ne peux imaginer notre désarroi, et comme un fait exprès, la température de l’eau de notre piscine intérieure reste désespérément bloquée à 20 degrés.

Quand le sort s’ acharne ….

Tu comprendras que dans ces conditions nos enfants soient de mauvaise humeur.

Ce n’est pas très gai pour eux de passer toute la journée au club de tennis.

 

Je sais que tu as beaucoup de gens à visiter, mais si tu pouvais nous donner la priorité, ce serait sympa de ta part, parce qu’ ici, ça devient insupportable  ….

Essaie de faire vite, car si tout se passe bien, nous pourrons peut-être partir dans une dizaine de jours aux sports d’ hiver comme chaque année.

Sauf s’ il arrive encore  une tuile de dernière minute.

 

Je te laisse car je dois absolument  aller rendre visite à mon épouse qui a subi une lourde opération .

C’est son quatrième lifting depuis cinq ans, et tu ne peux imaginer ses souffrances.

Voir ma femme sur un lit d’ hôpital en cette période de fêtes me brise le cœur.

Quand je pense qu’il y a des gens qui osent se plaindre !!

 

Espérons que tout aille mieux en 2006 ……

 

 


11:26 Écrit par Fred | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

24/12/2005

.

Aimez – vous sans modération !!

09:20 Écrit par Fred | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/12/2005

 

Un gars que je connaissais vient de décider de tirer sa révérence à 40 printemps.Un choix définitif qui me rappelle des heures bien sombres quand d’autres êtres chers avaient posé le même acte radical.Il ne verra plus le soleil, lui qui a choisi de faire le grand plongeon.Il est parti sans un mot, sans bruit, sans explications…Ne savait-il donc pas que le meilleur est souvent à venir ? Qu’il aurait pu aimer encore ? Et rire et danser , et écouter cette musique qu’il aimait tant ?Putain de vie ….

11:01 Écrit par Fred | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |