14/12/2005

 

Un gars que je connaissais vient de décider de tirer sa révérence à 40 printemps.Un choix définitif qui me rappelle des heures bien sombres quand d’autres êtres chers avaient posé le même acte radical.Il ne verra plus le soleil, lui qui a choisi de faire le grand plongeon.Il est parti sans un mot, sans bruit, sans explications…Ne savait-il donc pas que le meilleur est souvent à venir ? Qu’il aurait pu aimer encore ? Et rire et danser , et écouter cette musique qu’il aimait tant ?Putain de vie ….

11:01 Écrit par Fred | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.